Maria Rosaria Bruno : le spécialiste d’hépatologie a exigé une nouvelle recherche médicale pour approfondir les analyses

Je suis une mère comme beaucoup d'autres ; je veux témoigner de l’Amour Divin, de la présence et de l’aide de Swami Roberto qui est toujours le guide de notre vie  surtout dans les situations les plus douloureuses, où il semble que personne ne nous aide.  Ceci m’est arrivé à moi-même et à ma famille. Je me souviens du jour où, après l’énième hospitalisation de ma fille, le spécialiste m’annonça que le développement de la maladie avait été arrêté, mais que la petite devrait vivre avec une maladie chronique: hépatite B antigène positive... une grave limite dans sa vie.
Mon enfant n’avait alors que trois ans. Nous avons appris à accepter cette réalité parce qu'ensuite il y a eu d’autres problèmes très graves : sa santé était de plus en plus en danger. Ma fille était mise à l’épreuve chaque jour, mais  malgré  son jeune âge, elle manifestait une force extraordinaire.
Pendant des années j’ai cru que je devais mener ce combat toute seule et ma seule pensée était de  protéger ma fille...comme je me trompais ! Je l’ai compris avec le temps. Dieu, Père de nous tous avait et a à cœur ma fille plus que je ne l’ai moi-même.
Depuis lors, trente années se sont écoulées,  quelque fois très péniblement.
 De temps à autre on refaisait les examens cliniques. Il y a deux mois, il est arrivé quelque chose d’extraordinaire, d’impensable : les résultats étaient tous négatifs.
Pour en avoir la confirmation, le spécialiste a exigé une nouvelle recherche pour approfondir les analyses. Résultat : guérison complète, conversion spontanée de la maladie sans aucun support extérieur.
Ma fille a reçu la guérison comme cadeau, maintenant qu'elle peut comprendre la présence merveilleuse  de l’Amour Divin.
L’ Amour du Père est pour nous, fidèles d’ Anima Universale, tangible... à portée de main: Swami Roberto est l’Amour.
Je mets mon cœur à la disposition de Dieu, dans la certitude qu'Il nous aime.
Swami nous dit que Dieu veut nous étonner et nous sommes témoins qu’Il le fait.
Merci Maître, c’est peu de Te dire merci, mais je sais que Tu lis dans mon cœur et là, il y a beaucoup plus.

Maria Rosaria Bruno

‹ Maria Negro : Il arrive à point nommé, Swami ! Maria Teresa Chiancone : par curiosité je décidai de le connaître… ›

Swami Roberto

Multimédia