Rita Natalia Andreoletti : Récit d’une âme. Pendant 15 ans je suis allée en Inde…

Je marchais sur les chemins du monde à la recherche d’un peu d’amour…

Le 22 mai, en 1988, une année décisive pour mon changement de vie, un parcours déjà tracé par la Vie, mon bon Karma venait à ma rencontre après des années de vide intérieur.
Déjà dès l’enfance je pratiquais la voie de l’adoration : je me souviens que je passais des heures en compagnie de Jésus dans le Sanctuaire de mon village ; Il était mon ami le plus cher, celui avec qui je parlais et à qui je confiais toutes mes difficultés.
Jusqu’à l’adolescence quand je m’éloigne et je vis la vie d’une manière insouciante avec mes amies, les distractions, des relations inutiles et un grand vide intérieur.
La meilleure partie de moi s’est toujours consacrée aux études ou à s’engager avec les syndicats contre les injustices du monde du travail, toujours en première ligne, jusqu’au moment où je me retrouve au bord de l’épuisement.
La mort soudaine de mon père et d’autres évènements négatifs changent complètement ma façon de vivre.
Je me retrouve à devoir assister ma mère qui était malade et à faire face à mon monde intérieur sans équilibre. J’avais perdu l’estime de moi-même, j’étais pleine de peurs et de remords.
Ainsi c’est grâce à mon désespoir que mon amour pour Jésus et pour Dieu se réveille et que de mon cœur sort une prière, une demande d’aide.
Je me demandais continuellement : Mon Dieu, où es-tu ?!!! Mon Dieu, où es-tu ?!!!
Demande et on te donnera !!!
Je rencontre un maître de yoga qui connaît Sathya Sai Baba et qui me propose d’aller en Inde. Je connaissais Sai Baba parce que j’avais lu des livres et j’étais intéressée par sa manière d’être : les mystiques, les saints, ceux qui avaient réalisé Dieu et qui vivaient pour l’amour, avec amour, me fascinaient.
Je commence ainsi un parcours de croissance spirituelle : à Son école d’amour chaque âme est profondément renouvelée et la rencontre avec un Avatar est une grande grâce.
L’AMOUR est le sentiment qui unit ceux qui aiment et ceux qui aiment Dieu ne peuvent pas ne pas aimer ses Divines Incarnations sous quelque forme qu’elles se présentent sur le chemin de leur vie.
Durant mon premier voyage je me promenais le long des rues de Puttaparthi en me répétant en moi-même une phrase :
« Seigneur, je ne suis pas digne de m’asseoir à ta table, mais dis seulement une parole et je serai sauvée. »
J’entre dans le hangar où je logeais, je m’assieds sur mon lit : devant moi il y a une photo de Sai Baba suspendue à un fil et il me regarde, à côté deux amies qui parlent ensemble et ne s’aperçoivent pas de moi. Mais soudainement l’une se tourne vers moi et me dit : « Lève-toi, Lazare, et marche ! ».
Puis elle se tourne tout de suite vers l’autre comme si elle ne m’avait pas parlé… je reste stupéfaite et après je me rends compte que ce voyage est pour moi une renaissance spirituelle.
Je me suis relevée et j’ai commencé à marcher sur la Voie du Seigneur.
J’ai reçu de Lui Sa bénédiction et des dons immenses : quand tu as la grâce d’approcher une Incarnation Divine, cela change ton cœur et tu n’es plus la même.
En rentrant d’Inde je me sentais toute bouleversée : ce en quoi j’avais cru, ma manière de penser et d’être avaient complètement changé et c’est grâce à cette rencontre, à Son amour, à son enseignement que j’ai donné un sens à ma vie en cherchant jour après jour à mettre en pratique ce qu’Il m’enseignait.
Pendant 15 années je suis allée en Inde, j’y passais mes vacances et c’était pour moi une manière merveilleuse de les vivre et les expériences qu’Il m’a données sont merveilleuses.
Je me souviens aussi de certains moments de profonde réflexion : durant une de mes réflexions j’avais la sensation que j’avais été un moine dans une vie précédente et je répétais à moi-même :
« Je marchais le long des rues du monde à la recherche d’un peu d’amour ».
Ce pauvre moine cherchait encore !!!!
Il en était ainsi : je cherchais à l’extérieur de moi l’amour que je ne savais pas me donner, un geste, l’amitié, l’acceptation, le partage, l’amour, la paix, le respect qui sont des valeurs que j’aime et que je voudrais réaliser pendant cette vie.
J’ai appris cependant qu’elles doivent être cultivées et pratiquées sans attendre que les autres le fassent. Aujourd’hui je sais que chaque chose revient et que les expériences que tu dois vivre, tu les vis. Chaque chose arrive pour mon bien le plus grand.
Ainsi à partir de 2003 une autre grande rencontre significative pour mon parcours spirituel.
Je ne savais pas encore que l’Esprit te conduit là où tu dois arriver.
Le désir me vient de connaître Swami Roberto, et avec une amie j’allai à Leinì.
En entrant dans le Palatenda et en regardant autour de moi je me sentais à mon aise, même si je me demandais où j’étais arrivée, un lieu inhabituel pour l’Italie ; puis je vis les photos des saints, de Shirdi Baba et je me dis en moi-même : je suis au bon endroit !!!
Swami Roberto arrive, il passe parmi les gens en donnant Son Darshan.
Il arrive devant moi et me regarde intensément dans les yeux, je ressens Son immense amour, il ne me parle pas, mais il m’a tout dit, je ne percevais pas la différence entre Puttaparthi et Leinì parce que l’Amour est toujours Amour et seulement Amour, sous n’importe quelle forme il est toujours LUI : AMOUR OMNIPRESENT.
Maintenant je sais que, puisque je ne pouvais aller en Inde à cause de la maladie de ma mère, Sai Baba m’a accompagnée dans un lieu spécial où l’Amour demeure à travers l’œuvre de Swami Roberto et de Ses moines spécifiques, les Ramia.
J’ai compris que Darshan après Darshan le travail spirituel avec Swami Roberto est très profond et qu’il t’aide à te libérer de tous les liens qui te lient au monde matériel et t’empêchent d’être Toi-même, c'est-à-dire Vraie : c’est une grâce immense et continue comme Son amour pour nous.
Pendant ces années j’ai beaucoup reçu de Lui et de ses Vénérables Ramia, des aides très nombreuses pour dépasser les difficultés de la vie.
Une aide concrète et pratique aussi a été le fait d’avoir retrouvé un travail décent, parce que j’étais au chômage ; je me suis engagée dans les études et j’ai obtenu un diplôme d’infirmière, j’ai pris part à des concours publics et j’étais inscrite sur la liste de deux concours. J’appris qu’à l’hôpital il y avait 30 places et j’étais la 31ème !
J’en parle avec le Ramia, qui me dit : Ne te fais pas de soucis, Swami prie pour toi. En un an l’hôpital a engagé toute la liste et je suis de nouveau à l’œuvre !!
Merci Swami pour Ton aide et Ton immense Amour.
Grâce à Dieu j’ai été en chômage durant les mois nécessaires pour que je reste avec ma mère aimée et que je l’accompagne pendant ses derniers mois de vie. Merci, mère, pour ton immense amour.
J’ai appris que la mère est Dieu et que l’aider était une joie infinie, mais mon cœur me le disait déjà !!
Ainsi j’ai compris que ma manière d’être, de vivre et de concevoir la vie est Ramirique et je me décide à la réaliser à travers le Baptême sacré d’Anima Universale.
Je désirais que ce jour soit le 22 mai, jour de ma fête et date significative pour mon parcours spirituel, mais Swami décide que ce sera le 29 mai.
Le 22 mai est le jour de Sainte Rita, le nom qui m’a donné la vie, le 29 mai est Sainte Nathalie, le nom que ma mère m’a donné et c’est en tout cas ma fête !!!!! parce que je m’appelle Rita Natalia. Merci Swami pour tes lila !!!

Ma seconde renaissance spirituelle.

Ce jour mystique et fascinant marque un changement significatif sur le chemin de mon évolution spirituelle.
Après le baptême Swami vient parmi nous et me prend par la main en chantant Jai Ma, Jai Ma, Jai Ma, notre joie pour la Grande Mère, Anima Universale.
Quelle grâce immense d’être prise par la main et accompagnée sur le chemin de la vie. Quand j’ai des moments de difficulté, je regarde la photo et je perçois ses mains dans le miennes d’une manière forte et vigoureuse et il me dit : courage, n’abandonne jamais !!!!!!!
Avec Sa Grâce je marche rapide et sûre sur la Voie, la Vérité et la Vie, je rentre à la maison vers la réalisation du Soi.
Il s’ensuivit un âge d’or dans Ses manifestations d’amour : en passant en voiture Swami me le manifeste de manière inattendue et je suis enveloppée par Son amour. Ce jour-là un moine ramia avait lu cette pensée spirituelle :

« Mon serviteur est près de moi et je l’aime
et lorsque je l’aime,
je deviens son ouïe afin qu’il entende pour moi,
sa vue afin qu’il perçoive pour moi,
sa langue afin qu’il parle pour moi,
sa main afin qu’il œuvre pour moi.

Adonai, accueille mon oui et rends-le puissant par Ta puissance
Adonai, accueille mon oui et envoie-moi dans le monde afin que je le remplisse de Ta lumière.»

C’est une grande Grâce de rencontrer une incarnation Divine, un Avatar.
Tu me conduis au-delà de la forme de l’Amour Omniprésent.
Ne laisse jamais ma main, Seigneur, avec Toi je réussirai à réaliser la Vérité.
JE SUIS ETERNEL, DANS L’ETERNEL JE SUIS.

De cœur à cœur.
Merci, Swami Roberto.
Avec amour
Rita Natalia Andreoletti

‹ Reina T. : le médecin ne voit rien Roberto Conte : Rien n’est plus puissant que l’expérience directe ›

Swami Roberto

Multimédia