Leonardo Varacalli : une merveille s'est passée en moi…

Cher Swami,
Je suis Leonardo Varacalli. J'ai eu l'immense chance, il y a cinq ans, d'entendre parler de Toi, par un couple d'amis qui ont suscité en moi le désir de venir Te connaître.
Je remercierai toujours ce couple, parce que depuis ce moment-là, quand je T'ai vu pour la première fois, quelque chose de merveilleux s'est déclenché en moi.
Tes paroles simples, directes… ton regard fascinant comme l'azur du ciel, ton sourire extraordinaire, une poésie.
À partir de là, j'ai commencé à comprendre, dimanche après dimanche, que ma vie entrait dans une nouvelle dimension.

Aujourd'hui encore, comme alors, chaque dimanche, chaque 24 décembre et à chacun de tes anniversaires, je suis là dans ce qui est devenu mon Temple de prière, à m'émouvoir et à pleurer comme un enfant (heureux de n'avoir jamais perdu en moi l'enfant que je suis et que je serai toujours).
Autre émotion immense, tes deux fantastiques livres que je lis et relis, pour apprendre ta sagesse, les enseignements, de manière à être prêt pour laisser à tous ceux qui auront la possibilité de me connaître, une bonne parole.

Cher Swami, une merveille s'est passée en moi : je me suis libéré de tous ces faux tabous et ces clichés que l'Église, pendant des années et des années, m'a toujours fait croire, me faisant ainsi vivre dans l'ignorance la plus absurde.
Mais, comme je le disais au début, j'ai heureusement brisé les chaînes comme le firent les esclaves, et je suis revenu, libre de marcher vers Toi, et avec Toi vers Dieu, mon Père Puissant et Omnipotent.

Par cette nouvelle connaissance j'ai cessé de blasphémer, je suis plus réfléchi, je m’arrête davantage pour penser avant d'agir (même si je dois encore faire de la route) tandis qu'auparavant, cela ne se produisait pas.
Maintenant, grâce à Toi, je remercie plus souvent (toujours) Celui qui m'a fait don de la Vie, je remercie la Divine Providence qui tous les jours m'aide, et la Divine Mère qui, par ses fruits merveilleux, me donne le pain quotidien pour moi et pour tous les frères et sœurs, la Puissante et Divine Mère de nous tous, qui sommes ses enfants.

Tu sais, Swami, je suis camionneur, un travail que j'aime, je le fais avec amour, passion, comme Tu me l'as enseigné, en aimant ce que nous savons faire et en nous y dédiant avec dévotion. Je me rappelle l'une de Tes phrases qui, si je me souviens bien, disait ceci :
Rappelez-vous que votre propriétaire c'est Lui (Dieu), soyez toujours corrects, honnêtes avec vous-mêmes et avec les autres.
Je suis aussi chanceux parce que je peux assister de l'aube au coucher du soleil, aux spectacles que la nature m'offre.
Je m’arrête de nombreuses fois pour admirer, extasié, sans paroles... ou plutôt non, il y en a une... merci, criée à pleins poumons et même avec le microphone de nos amis pour toujours, les Pooh, ou bien avec Il Cielo de Renato Zero, et enfin, et non des moindres, la fantastique chanson Gesù aussi.

Merci Swami, merci d'exister, joyeux Être de Lumière, heureux de T'avoir connu. Pour toujours avec Toi, compagnon de route.
Je Te veux du Bien, Ami pour toujours, avec Toi et avec Dieu le Père Puissant et Omnipotent.
Ton Leonardo
Merciiiiiiiii

Leonardo Varacalli

‹ Lara : le vide et le noir commencèrent à se remplir de Lumière Loredana : je buvais et maintenant j’ai arrêté ›

Swami Roberto

Multimédia