Armandina Bertollo : il n’y avait plus rien à extraire

Moi, j’ai eu beaucoup de grâces de Swami Roberto.
Quand j’ai eu des moments difficiles, Il a toujours été là… parce que dans ma vie j’ai eu des moments très, très, très difficiles.
J’ai dû affronter différentes maladies physiques, que même les médecins ne savaient pas résoudre et comprendre. Souvent ils faisaient des tentatives, dans divers hôpitaux, pour chercher à soulager mes douleurs.
Je devrais écrire des pages et des pages pour dire combien de fois, grâce à Swami, j’ai trouvé la force pour avancer, pour affronter toutes les opérations, et combien de fois, mystérieusement, les différentes maladies qui m’ont frappée, ont disparu.
En particulier, il y a deux ans on a diagnostiqué un problème à mon œil gauche, et il fallait extraire une petite tumeur.
J’ai fait tous les examens, les analyses, et je suis allée en salle d’opération.
Préparée pour l’intervention, je suis entrée en salle d’opération et, comme toujours, je m’en suis remise à Swami.
La doctoresse est arrivée pour effectuer l’extraction. Elle a vérifié une dernière fois, abasourdie… abasourdie, elle a appelé un autre médecin, pour contrôler, et avec incrédulité ils ont pu constater qu’il n’y avait plus rien à extraire.
Ils m’ont fait sortir de la salle d’opération… et je suis rentrée chez moi. La tumeur n’était plus là.
Je n’ai pas perdu la vue… je n’ai plus rien senti. Parce que, en réalité, auparavant je ressentais quelque chose de froid, comme si on me mettait un glaçon juste dans le coin de l’œil. Je sentais quelque chose et je disais toujours, en été, « j’ai froid à l’œil »… et ça me dérangeait. Donc le problème était bien là… et maintenant il n’y est plus, et je n’ai pas perdu la vue, ni rien.
Je remercie de tout mon cœur Swami. Et toujours, et toujours, et toujours, tant que je vivrai.
Merci Swami ! Tu es mon amour le plus grand. Merci !

Bertollo Armandina

‹ Antonio Faraud : ceci est extraordinaire ! Carmen e Andrea Brando : guérison à quatre pattes ›

Swami Roberto

Multimédia