Francesco Mancino : Coïncidences ?

Bonjour Ramia Massimo,
je suis Francesco, nous n'avons pas eu l'occasion jusqu'à maintenant de nous rencontrer personnellement.
Depuis deux ans je connais et fréquente Anima Universale, je la reconnais comme mon église et j'ai reçu le don du Baptême le 25 mars dernier.
Pendant ces deux dernières années j'ai toujours senti la Présence et l'aide constante et pleine d'amour de Swami Roberto dans ma vie de tous les jours.
Je t'écris pour témoigner de ce qui m'est arrivé récemment qui, encore une fois s'il y en avait besoin, souligne l'infinie Bonté de notre Bien Aimé Swami.

Samedi 28 avril j'ai eu une douleur abdominale soudaine et très forte. Je suis allé aux urgences à l'hôpital, où on m'a diagnostiqué une colique néphrétique. Le médecin, après m'avoir administré un médicament antidouleur, me dit que j'ai probablement des calculs et que je dois faire une échographie mais que ce n'est pas urgent.
Malheureusement deux jours après j'ai eu une autre colique; cette fois, aux urgences, les médecins ont fait un examen approfondi et avec une scanographie ils ont vu un calcul d'environ 11 mm dans l'uretère gauche, responsable des coliques. L’urologue, monsieur Giona ( nom prophétique? ) me dit : «C'est un gros calcul mais peut être qu'avec un peu de chance tu l'expulseras de façon naturelle; sinon tu devras subir une intervention» il me donne un traitement pour l'expulser et nous nous saluons en croisant les doigts (après j'ai su la signification de ce geste que les premiers chrétiens utilisaient! ).

Les jours suivants la douleur ne me quittait jamais, sauf pour quelques instants; mon médecin traitant me conseille une autre visite chez l'urologue pour décider ce qu'il fallait faire. Un rendez-vous est pris pour le 10 mai.

Je me suis toujours adressé à Swami Roberto, en priant et en Lui demandant de l'aide; en plus de la douleur j'avais aussi la peur (la terreur) de subir une éventuelle intervention!

Le 8 mai la douleur cesse. Je suis étonné, mais j'ai toujours peur qu'elle revienne d'un moment à l'autre. En tout cas, je commence à me sentir mieux!

Jeudi 10 mai, rendez-vous chez l'urologue: je continue à me sentir bien, le matin sur internet je vois une des magnifiques photos de Swami avec ce commentaire:
«Quand tu restes sous la main de Dieu, ce n'est pas seulement à ton esprit mais aussi à ton corps fragile que sont données de surprenantes forces».
Cette pensée profonde m'a donné beaucoup de joie, et j'ai senti qu'elle était adaptée à ce moment-là. Cependant, je n'en étais qu'au début de mes surprises: sur ton blog [Journal d'un moine], la perle de Spiritualité de Swami était la suivante:
«Tu ne dois pas réduire ta vie spirituelle à un simple « calcul » pour obtenir d’être bien ou pour conquérir un pouvoir…
Dieu n’est pas de la nourriture pour ton ego !
N’oublie jamais que le « calcul » te limite dans la recherche de la Vérité :
Tant que tu évalueras ton profit tu resteras prisonnier du dualisme.
La vraie vie spirituelle enterre la gratification dans le cimetière du moi.»

Ce « calcul » répété deux fois entre guillemets m'a sauté aux yeux, je me suis réjoui, j'ai senti que Swami Roberto était en train de me dire quelque chose !

L'après-midi, la visite urologique a été négative, le médecin qui m'a examiné n'a rien trouvé d'anormal, et m'a dit d'arrêter tous les médicaments et de faire une échographie de contrôle pour voir s'il y avait encore des traces du calcul de 11 mm…

A propos, le médecin, une personne splendide, s'appelle AYMAR; à part le Y il y a tout le Mot RAMIA!

Je suis sorti, j'étais aux anges, j'ai remercié Swami et je continue à Le remercier pour Son aide énorme, pour Sa Grandeur!

Dimanche dernier pendant le Darshan, Swami m'a donné la Bénédiction et il m'a donné la grande opportunité de Lui dire MERCI personnellement!

Aujourd'hui j'ai fait l'échographie, le médecin m'a dit que, si j'avais expulsé un calcul aussi gros, j'aurais dû m'en apercevoir… mais après, en faisant l'examen, il l'a cherché en vain, jusqu'au moment où, un peu embarrassé, il a dit: «Le calcul vous a quitté! Il n'y en a aucune trace !».

Il m'arrive de demander aux personnes sceptiques : comment faites-vous pour être si ingénues que vous croyez aux coïncidences ? Je ne crois pas aux coïncidences.

Je te remercie pour ta patience, Ramia Massimo et je m'excuse si j'ai été un peu long, mais ce témoignage est le minimum que je peux faire pour dire encore une fois MERCI !

Francesco Mancino
Torino, 15 mai 2012

‹ Familles Gino et Giuseppe Mosele: le technicien du pressoir à huile fut étonné de notre production d’olives Gabriella et Alberto Chitti : le pare-brise est resté intact ›

Swami Roberto

Multimédia