Roberto Conte : Rien n’est plus puissant que l’expérience directe

Je fréquente Anima Universale depuis 1995. Eh bien... 12 ans, ce n’est pas rien, mais ce n’est quand même pas beaucoup. En tout cas ce ne sera jamais assez…

Ces années ont été pour moi extrêmement intenses, des années d’interrogations, de scepticisme, de questions et de réponses.

J’ai entendu parler de Swami Roberto quand j’étais tout petit, par une de mes tantes.
J’aime penser que, dans un certain sens, Il a toujours été présent dans ma vie…même quand j’entendais seulement parler de Lui (pardon, si j’ose dire que « j’aime penser » doit être compris comme « je suis sûr que c’est comme ça, parce que je le sens à l’intérieur, parce que je le vois dans beaucoup de signes, maintenant qu’à 32 ans je regarde en arrière pour voir le –petit bout- de chemin parcouru jusqu’ici »).

Quand j’ai commencé à fréquenter Anima Universale, j’ai été « envahi » par l’immense et indescriptible Amour qu’on perçoit certainement au contact de Swami et aussi de toute la communauté des Moines Ramia… mais j’ai été aussi « envahi » par mille questions. De nature je suis un « sceptique curieux », c’est pourquoi très difficilement j’accepte d’une façon crédule ce qu’on me dit ou ce que je vois. Mais d’autre part je reste profondément curieux… il y a en moi une soif continue et inépuisable… elle a toujours été là… comme quand j’ai faim et que j’ai des crampes d’estomac… j’ai les « crampes d’esprit » pour comprendre, connaître, approfondir…

J’ai donc eu des moments de rapprochement et des moments de « repos sabbatique » ou mieux des « temps techniques de réflexion ».
Aujourd’hui je sais que j’ai eu besoin de ces moments pour arriver à mon niveau de conscience actuel et je les bénis.

Avec beaucoup d’humilité je peux dire aujourd’hui que dans la pensée de Swami Roberto et dans la réalité d’Anima Universale j’ai trouvé une Source qui m’abreuve et à laquelle je m’abreuve avec joie.

Il est terriblement difficile d’exprimer par des mots ce qui n’en est pas, d’autant plus quand on sait que les mots peuvent être mal compris et interprétés selon la disposition de celui qui les lit.

Mais aujourd’hui dans mon cœur demeurent joie, Espoir, Sérénité, Force…qui me viennent du chemin que j’ai parcouru jusqu’à ce moment. Un chemin qui part de l’intérieur, qui me voit de toute façon travailler chaque jour au fond de moi, qui m’a vu (et qui me voit toujours et qui sait pour combien de temps encore il me verra !!!) « ruminer » littéralement les mille idées que j’ai reçues de Swami. Ruminer comme un bœuf qui rumine sans arrêt l’herbe qu’il a mangée pour l’assimiler complètement.

…Je suis petit et la route est encore très, très longue…mais si l’on me demande où demeurent l’Amour et l’Espoir, aujourd’hui je réponds sans hésitation qu’ils ont pris forme sur terre (aussi) en Swami Roberto.

De toute façon je conseille d’aller voir directement Swami Roberto, parce que rien n’est plus puissant que l’expérience directe…du moins pour réussir à se faire une idée, une idée qui naît d’une constatation personnelle et non par « ouï-dire ».

Merci de m’avoir donné la possibilité d’exprimer (même avec mille limites) mon expérience et mon sentiment personnels.

Roberto Conte

‹ Rita Natalia Andreoletti : Récit d’une âme. Pendant 15 ans je suis allée en Inde… Rosa B. : Le médecin m’a dit qu’il ne pouvait continuer à mettre de l’huile dans une passoire ›

Swami Roberto

Multimédia