Valentina Esposito : la lésion du ménisque a miraculeusement disparu

Commencer une lettre par un merci peut sembler banal, mais pour exprimer toute ma gratitude, je ne trouve pas de mot plus adapté.
Cette lettre ne se veut pas seulement une expression de reconnaissance, mais aussi un témoignage qui puisse donner du courage, de la force et du réconfort à qui est en train d’affronter diverses difficultés dans la vie.

En début d’année, après des affaissements répétés du genou droit et des douleurs fortes et continues, je me suis soumise à un examen de résonance magnétique.
Le rapport indiquait : lésion du ménisque et absence totale du ligament croisé antérieur due à une lésion invétérée.
L’unique remède était l’intervention chirurgicale avec la reconstruction du ligament et l’ablation du ménisque.
Je tiens à préciser que je suis une personne avec un niveau de tolérance à la douleur très bas.
Dans la période précédant l’opération, je n’ai jamais eu besoin de recourir à l’utilisation d’une béquille, ni d’une attelle rigide, bien que les médecins me l’aient conseillé.
Pendant les visites de pré-hospitalisation, je m’étais presque amusée de la réaction des médecins, incrédules, de me voir « trottiner », et même, un chirurgien a mis en doute la lecture de la résonance magnétique, au vu de mes conditions optimales.
Cela me faisait sourire parce que moi, j’avais conscience de la grande aide que j’étais en train de recevoir de Swami.
Venu le jour de l’intervention, au réveil de l’anesthésie, je me suis amusée de voir l’orthopédiste abasourdi, me disant que la lésion du ménisque, vue en résonance, avait « miraculeusement » disparu et qu’aucune ablation n’avait donc été effectuée, mais seulement la reconstruction du ligament.
En outre, l’opération n’avait duré que deux heures et non quatre comme prévu.
Merci Swami pour être toujours près de moi, merci pour toutes les aides que Tu m’as données, que Tu me donnes et que, j’en suis sûre, Tu me donneras encore.
Merci à vous tous, Ramia, splendides et spéciaux.
Merci.
Valentina Esposito

‹ Une seconde chance pour mes enfants aussi d'avoir une famille stable et sereine Valeria : Swami m’a accueillie il y a presque vingt ans alors que je n’étais plus qu’une loque. ›

Swami Roberto

Multimédia