Alba Lucia Zilli Riva : son passage suffit

J’ai connu Swami Roberto il y a dix-huit ans et dès lors j’ai toujours eu son aide et celle des moines ramia.
Ma famille, mes parents, mes amis et moi-même, nous avons reçu de grandes grâces tant sur le plan matériel que spirituel. J’ai pu constater personnellement l’amélioration morale de beaucoup, grâce aux enseignements de Swami et la solution aux problèmes les plus disparates, physiques, familiaux, professionnels : le dernier épisode, certainement pas le seul, qui me concerne est la guérison d’une cystite que j’ai eue il y a quelques mois et qui était provoquée par des bactéries de type “Escherichia coli”.
Après m’être soignée avec un médicament spécifique pour la cystite, efficace en général, mais inefficace cette fois, j’ai eu recours aux antibiotiques, sur les conseils du médecin.
Après deux cycles de soins, une fois les analyses refaites, non seulement les bactéries restaient inchangées mais il y avait une infection par un nouveau type de bactérie.
Le médecin me prescrivit donc un nouveau type d’antibiotique, mais le mal persistait inchangé.
J’étais très inquiète parce que j’avais appris, entre temps, que beaucoup de personnes qui souffraient de la même infection étaient passées d’un antibiotique à l’autre, avec comme seul résultat de renforcer toujours plus ces germes puissants.
Aussi, comme j’étais présente au darshan du 21 juin, il me vint spontanément de formuler en pensée ma demande d’aide à Swami, en ces termes : « dis seulement une parole et je serai guérie. » Mais j’ai tout de suite pensé : «  la parole n’est pas nécessaire, Son passage suffit. ». Peu après le Maître a traversé la rangée où je me trouvais, en passant devant moi. Deux jours après, à mon grand soulagement, ma cystite n’était plus qu’un souvenir. Je désire donc le remercier, une énième fois, pour Son intervention extraordinaire.
Je profite de l’occasion pour remercier Dieu pour toutes les manifestations de Son Amour pour nous dans la vie de tous les jours, manifestations auxquelles, souvent, nous ne faisons pas attention, car nous les trouvons normales.
Merci, Dieu, aie pitié de nous, toujours.
Alba Lucia Zilli Riva

‹ Barbara Barducco : je connais Swami Roberto depuis vingt ans… Alessandro : et voilà que l'inexplicable arrive ! ›

Swami Roberto

Multimédia