Raffaella : Une de mes peurs, Ton Église n’était pas l’église catholique

Cher Swami Roberto, je suis Raffaella que Tu connais bien. Moi aussi, je veux te remercier pour tout ce que Tu fais pour moi et je veux Te remercier aussi pour tous ceux qui ne Te remercient pas. Je crois que Tu es toujours à côté de moi et je crois aussi recevoir de Toi plus que je ne mérite. Je Te connais à peu près depuis vingt ans : que de luttes intérieures et de peurs ! Elevée dans une culture où tout en dehors de l’église catholique était mal. Ma mère, pauvre femme, m’avait inculqué ce qu’on lui avait enseigné : tu dois aller à la messe sinon tu fais un péché mortel et tu vas en enfer, et tu dois aller te confesser sinon tu vas en enfer, et mon père disait : « mais, allons, c’est là l’enfer… ». As-Tu compris, cher Maître ? Ma mère disait que c’étaient des blasphèmes. Quelque temps après la mort de mes parents et de mon mari, un homme s’insinua dans ma vie et, comme il m’aimait profondément, il voulut venir vivre avec moi. MALHEUREUSEMENT IL ÉTAIT DIVORCÉ ! C’était une pensée qui me tourmentait et qui ne laissait pas le cœur libre : j’étais destinée à l’enfer. Je devais subir une énième opération avec la peur de mourir et d’aller en enfer : ni les moines ni les prêtres ne pouvaient m’absoudre. Je cherchais tant un Dieu qui puisse m’aimer aussi. Un jour enfin j’arrivai à Leinì et ceci n’a pas du tout  été facile! Une de mes peurs, Ton Église n’était pas l’église catholique et Tu n’étais pas un prêtre ;, j’ai compris ensuite que TU ÉTAIS BEAUCOUP PLUS. J’étais attirée de plus en plus pour venir prier avec Toi. Quelle Patience silencieuse tu as eue avec moi ! personne ne m’obligeait à venir prier avec Toi, personne ne m’a fait signer des contrats, mais peu à peu Tu as conquis mon cœur et voilà qu’un jour j’ai pensé : Cher Roberto, si Tu vas en enfer, emmène-moi avec Toi, vu qu’avec Toi je me sens vraiment bien. » Enfin Ta Connaissance chassait mes peurs et me faisait comprendre bien des choses. Aujourd’hui j’espère changer de maison « Assez avec l’enfer, mais au paradis avec Toi »
Merci, parce que Tu es resté sur le seuil de mon cœur en attendant que j’ouvre cette porte.
Merci de m’avoir fait comprendre combien je suis précieuse aux yeux de Dieu.
Merci de Ton grand AMOUR pour moi, et pour tous.
Avec amour Raffaella

Commentaire écrit par Raffaella sur le blog Vedere Oltre…(en italien)

‹ Raffaele : dédié à ma femme MariaPia Ramia Carlo : j'ai rencontré un grand soleil… ›

Swami Roberto

Multimédia