Giovanna Mazzocco : ma belle-fille aussi peut témoigner les paroles du médecin

Moi, Giovanna Mazzocco, je voudrais témoigner des nombreuses grâces reçues de Swami Roberto pour moi et pour mes enfants.
Depuis environ vingt ans je connais Swami et je fais partie de ce grand Mouvement d’Anima Universale : c’est pourquoi que je voudrais témoigner d’un événement pour moi miraculeux.
Comme je souffrais jour et nuit d’une forte douleur dans un bras, je me suis adressée à un professeur d’orthopédie. Après la visite et la résonance magnétique, on m’a diagnostiqué la rupture de tous les tendons, et de plus je devais avoir une prothèse à l’épaule droite.
Je pris un rendez-vous pour cette opération et je l’obtins pour deux mois plus tard. Pendant ces deux mois d’attente j’ai beaucoup prié Swami et un matin, en ouvrant un de ses livres pour prier, je me suis aperçue qu’une de ses photos, que j’avais depuis quinze ans, était rayée verticalement d’une lumière et de signes rouges qui semblaient du sang. J’ai essayé de les gommer, mais en vain. C’était comme s’ils avaient été imprimés avec la photo et c’est encore ainsi après tout ce temps.
Après cet événement, pendant les deux mois d’attente pour l’opération je n’ai plus eu de douleur. Le jour du rendez-vous je me présente pour l‘opération, mais le professeur, après m’avoir examinée et après avoir regardé la résonance faite deux mois auparavant, me dit que je n’avais plus besoin d’opération. Il est resté stupéfait parce que je n’avais plus de douleurs, bien que j’aie fait tout le ménage et que j’aie porté des poids avec le bras droit. Ma belle-fille, qui m’a toujours accompagnée aux examens et aux visites, peut témoigner avec moi de tout ce que le médecin a dit. Sept mois sont déjà passés depuis la dernière visite ou contrôle et je vais encore bien. A ce point je sais qui remercier : avant tout notre Maître, Swami Roberto, nos Ramia qui se prodiguent beaucoup pour être près de nous et nous conseiller et la Mère Divine qui étend toujours son manteau sur nous et qui nous aide à porter notre karma.
Merci, Swami, pour la grâce que je viens de raconter et pour beaucoup d’autres, de très grandes aussi, que tu as accordées à mes enfants et à moi-même.

Swami, merci, merci, merci.
Giovanna Mazzocco

‹ Gianni Valle: je remercie Swami Roberto de ne pas être devenu aveugle Graziella D. : une bonne dose de scepticisme ›

Swami Roberto

Multimédia