Margherita Nota : le jour suivant, je n'avais plus rien

Le matin du 11 août dernier, alors que je me lavais la figure, j'ai ressenti une grosseur étrange sous la mandibule droite, qui était comme un pruneau... que je n'avais pas avant.
J'étais un peu préoccupée... je me disais : « Je vais aller chez le médecin », mais je tergiversais.
On sait comment c'est... non ? On a toujours un peu le trac... j'y vais... je n'y vais pas...
Ensuite je me suis dit « Margherita, tu dois regarder la réalité en face... qu'est-ce que cela peut être ?... va chez le médecin ».
Ce qui m'a tout de suite frappée c'est que le quatorze, même si c'était la veille du 15 août, le médecin était à son cabinet... et ainsi je me suis décidée à aller chez lui pour qu'il m'examine.
Dès que je suis entrée il s'est levé, il a touché la grosseur, et il m'a dit : « oui... oui, des radios, approfondissons... entre-temps faites la radio complète de la dentition »...
Il m'a fait toutes les prescriptions pour les analyses, et je suis rentrée chez moi.
Le lendemain, le jour de l’Assomption, je me suis réveillée et en moi je sentais... « va au temple, va au temple »... « viens, viens »...  et j'y suis allée très vite, si bien qu'à 8h du matin j'étais déjà là-bas, dans le Temple d'Anima Universale. Je me sentais... comme si quelque chose de spécial devait m'arriver.
Swami nous a fait prier... chanter... puis, à un certain moment, Il a fait une invocation... parfois Il parle en sanskrit... je ne sais pas... je ne la comprenais pas bien, mais, j'ai vu... j'ai vu la statue de la Madone au-dessus de Lui... s'élever.
J'ai mis les mains sur mes joues, et j'ai dit « merci Mère »... et c'est tout.
Ensuite, lorsque le Darshan a été terminé, je suis rentrée chez moi, mais je me disais déjà :
« Comme c'est étrange, la grosseur me semble déjà plus petite »...
Le jour suivant, je n'avais plus rien.
Environ une semaine après, je suis allée faire faire toutes les radios, et la doctoresse m'a dit :
« Mais pourquoi êtes-vous venue ? »...
En effet je n'avais plus rien.

Margherita Nota

‹ Marco Testino : Je pensais me soigner de façon alternative… Maria Cristina Bertollo : comme si une main invisible... ›

Swami Roberto

Multimédia