Familles Gino et Giuseppe Mosele: le technicien du pressoir à huile fut étonné de notre production d’olives

On se souviendra sûrement de 2014 comme l'une des années les plus pluvieuses de l'histoire.
Malheureusement les pluies excessives et fréquentes, comme nous le savons, ont provoqué des victimes, des désastres matériels et ont détruit beaucoup de récoltes.
Et c’est justement par rapport aux travaux de la terre que je désire exprimer par cet écrit, au nom de ma sœur et de nos maris aussi, un grand remerciement à Swami, et le témoignage sur sa bénédiction puissante et providentielle pour la terre aussi.
Ma sœur Bertilla et moi, Lidia, sommes propriétaires d'un terrain collinaire à Grancona, dans la province de Vicenza (Italie), et destiné en partie à une oliveraie.
Le terrain est cultivé avec passion, engagement et esprit de sacrifice par nos maris Gino et Giuseppe.
Malheureusement cette année, comme je l’ai déjà dit, à cause du mauvais temps la production d’olives a été, du moins ici dans notre province, très maigre et en plus endommagée par un insecte dévastateur : la « mouche de l'olivier », qui cette année s'est propagée de manière incroyable.
Dans ces conditions défavorables la récolte s'est présentée comme incertaine. En effet des certains agriculteurs ont renoncé à cueillir les olives à cause de l’insuffisance de la production et de cet insecte qui, les ayant attaquées, les a rendues inutilisables pour le pressurage.
Nous avons commencé la récolte, mais nous avons dû l'interrompre plusieurs fois à cause de la pluie.
Avec confiance nous avons invoqué Swami et, qu'on le croie ou non, à partir de ce moment-là la pluie a cessé jusqu’à ce que nous ayons terminé, et tout de suite il a recommencé à pleuvoir en abondance, à peine avions-nous mis les olives à l'abri.
Eh bien, la récolte s'est présentée supérieure aux tristes prévisions.
Le rendement et la qualité de l'huile tirée ont été extraordinairement bons, de loin supérieurs à la production moyenne, et même le double dans certains cas.
Le technicien du pressoir à huile a été vraiment étonné de notre production et encore plus les cultivateurs qui nous connaissent, et à la question « mais qu'est-ce que vous avez fait pour avoir ce résultat ? », nous n'avons pas hésité à répondre : « Notre oliveraie a reçu la bénédiction de Swami, que nous ne manquons jamais de demander ».
Merci, merci, merci Swami.

Lidia Graser et Gino Mosele
Bertilla Graser et Giuseppe Mosele

‹ Famille Pellegrini : Nous n’en finirons jamais de remercier Swami. Francesco Mancino : Coïncidences ? ›

Swami Roberto

Multimédia