Gianna Gardano : grâce à Swami ma mère jouit aujourd’hui d’une très bonne santé

En juin 2005, après avoir subi une triple intervention chirurgicale (cholécyste, appendice et ablation de 45 cm d’intestin à cause de diverticules) suivie cinq mois plus tard d’une autre opération pour des adhérences, ma mère est venue avec moi à Leinì, dans le centre d’Anima Universale, pour un entretien.
Pendant l’entretien Ramia Rosvaldo nous a vivement conseillé de faire très vite un autre contrôle médical. Ce conseil parut bizarre à ma mère, puisque les médecins avaient prévu le premier contrôle un an après la dernière opération (en effet seulement six mois étaient passés). Nous parlons ensemble…et je réussis à la convaincre…D’après les analyses on lui diagnostiqua un oncocytome du rein droit, à opérer le plus tôt possible parce qu’on risquait l’ablation de tout l’organe.
J’allai tout de suite chez notre médecin de famille pour demander un conseil à propos de la structure hospitalière où faire l’intervention et pour avoir les noms de quelques chirurgiens spécialisés. Je notai leurs noms et leur numéro de téléphone sur un petit bout de papier que je pliai et mis dans mon portefeuille.
Le soir même, en en parlant avec mon mari, je sortis du portefeuille le bout de papier et je vis avec stupeur qu’il contenait un petit morceau de pétale de rose. Tout était clair ! Swami Roberto serait avec nous et nous aiderait. On a décidé (naturellement d’un commun accord avec toute la famille) d’effectuer l’opération à l’hôpital de Novara (contrairement aux précédentes faites à Vercelli). Mais nous aurions dû transférer le dossier médical de ma mère de Vercelli à Novara. Normalement ceci aurait dû prendre de vingt-cinq à trente jours. Nous n’avions pas le temps ! Avec l’aide de la Providence nous avons transféré le dossier en trois jours. Le dimanche avant l’hospitalisation, pendant le Darshan, le Maître s’arrêta devant moi et bénit la photo de ma mère.
Le mardi suivant ma mère fut opérée. Trois mois seulement s’étaient écoulés depuis l’entretien. Tout s’est très bien passé : on a enlevé seulement la partie malade et non le rein entier. A la visite de contrôle le médecin me dit : « Vous avez eu de la chance, un tel cas n’arrive qu’une fois sur cent. »
Pendant les trois mois d’attente j’allai encore quelques fois à l’entretien. Les Moines Ramia m’invitaient toujours à prier beaucoup.
Avec la grande aide de Swami Roberto et le soutien de la prière je réussis à dépasser ces moments difficiles.
Aujourd’hui, deux ans après l’opération, ma mère va bien et jouit d’une très bonne santé.
Merci à Swami Roberto !
Merci du fond du cœur !
Gianna Gardano
Glodina Croce

‹ Gabriella et Alberto Chitti : le pare-brise est resté intact Gianni Valle: je remercie Swami Roberto de ne pas être devenu aveugle ›

Swami Roberto

Multimédia