Ce qu’on dit de nous

LISCA BIANCA (« Arête Blanche ») : «Anima Universale, spirituels et concrets»

Articolo di liscabianca.com

L'Association de bénévolat LiscaBianca – « il progetto sociale che va per mare » (« le projet social qui prend la mer »), dont le siège est à Palerme (Italie) a publié un article dans lequel elle rapporte la « donation importante » (20.000 Euro) reçue de l' Église Anima Universale comme contribution à leur merveilleux projet pour « favoriser l’insertion sociale et dans le monde du travail de jeunes défavorisés, par la restauration d’une embarcation, symbole de la culture méditerranéenne dans le monde ».

» Lire l'article (en italien) sur le site de LiscaBianca (22 mai 2016)


Voici la traduction de la lettre ci-dessus:
Il y a quelques mois, LiscaBianca (« Arête Blanche ») est entrée en contact avec Anima Universale, « une Église Chrétienne qui accueille tous les gens » et qui est fondée sur des principes que – indépendamment du crédo personnel de chacun, et dans le respect de ce crédo – nous ne pouvons pas ne pas partager : la solidarité, l'accueil, le respect.
Nous avons découvert que nous avons en commun le fait que notre force nous est donnée par les personnes qui, ensemble, construisent jour après jour un projet commun et nous avons souri et réfléchi à l'une des phrases avec lesquelles les moines RAMIA [acronyme de Respect Amour Miséricorde Engagement (Impegno) Altruisme] se présentent : « Sommes-nous fous ? Pour ceux qui sont habitués à tout planifier, certainement oui ! ».
Sergio et Licia aussi ont été pris pour fous, par quelqu'un qui considérait leur voyage comme une absurdité et nous aussi, à la présentation du projet de restauration, nous avons reçu plus qu’un peu de méfiance (« cela ne vaut pas la peine »,  « c'est une folie »). Évidemment, la « folie » attire ceux qui sont également « fous », ou courageux, visionnaires, passionnés, comme les amis d'Anima Universale qui ont décidé de soutenir LiscaBianca par une donation importante, qui nous donne l'élan nécessaire pour continuer les travaux et remettre LiscaBianca à l’eau.
Notre MERCI est donc profond, sincère et senti, et il confirme que LiscaBianca a une espèce de magnétisme pour appeler à elle des personnes et des groupes des plus divers et inattendus, hétérogènes, différents, tous poussés par l’empathie et le partage d'un projet qui passionne et émeut.
À vous aussi, amis d'Anima Universale, nous disons « Bienvenus à bord ».

THE FRAMERS — PHIL MER et ANDREA LOMBARDINI

Phil Mer, Mario Biondi, Swami Roberto

L’idée de The Framers naît de la collaboration entre le batteur Phil Mer, laurée en histoire de l’art et talent éclectique de l’instrument, qui compte des collaborations importants comme Pino Daniele, Malika Ayane et qui est l’actuel batteur des Pooh... et Andrea Lombardini, un des bassistes électriques européens les plus originaux, licencié en esthétique musicale et auteur, avec Phil, des compositions du cd. L’artwork a été soigné par Sergio Pappalettera. (juin 2013)

Avec The Framers le jazz change couleur. Neuf morceaux inspirés à des tableaux célèbres (de Picasso à Warhol), des compositions explosives et persuasives, entre lesquelles la cover Sunday Morning interprétée par Malika Ayane et Paint ! avec Mario Biondi qui interprète un texte inspiré par Swami Roberto.

FONÒPOLI AVEC ANIMA UNIVERSALE

La couvertureArticle de Maria Pia Fiacchini sur INFÒNOPOLI, un périodique semestriel de l’association culturelle Fonòpoli fondée par Renato Zero.

«Nous avons une grande estime et admiration pour ces âmes généreuses qui mettent à disposition leur vie pour donner la joie à ceux qui sont tristes et désolées…»
—Maria Pia Fiacchini

» Lis l’article de Maria Pia Fiacchini

PATRIZIA MIRIGLIANI sur TV SORRISI E CANZONI

En avant-première toutes les surprises de Miss Italia 2010

Patrizia Mirigliani, interviewée par la Dott.ssa Lucia Di Spirito, cite une pensée très belle de Swami Roberto.

» Lis l’article sur le site de TV Sorrisi e Canzoni (21 juillet 2010)

KASPAR CAPPARONI sur TV SORRISI E CANZONI

TV Sorrisi e Canzoni«Après la victoire à Ballando con le stelle je vais au… galop dans une nouvelle fiction»

Kaspar Capparoni, interviewée par la Dott.ssa Lucia Di Spirito, consacre une pensée à Swami Roberto.

» Lis l’article sur le site de TV Sorrisi e Canzoni (14 mai 2011)

GRAND HOTEL

Tiré de l’hebdomadaire Grand Hotel ANNO LXVI N. 21 du 27 mai 2011

PERSONAGES: SWAMI ROBERTO – De Laura Costantini
Il a fondé le mouvement Anima Universale, il prêche la « religion de l’amour » et il a un charisme qui remplit les places

Article de Grand Hotel

Kaspar Capparoni, après le triomphe à « Ballando », lui a consacré une pensée affectueuse. Patrizia Mirigliani dit : «Je suis catholique, mais il m’a aidé dans un moment difficile». Et Pippo Franco, Marco Columbro, les Pooh… Voilà l’histoire de Roberto Casarin, « réprimandé » par l’Église mais admiré comme guérisseur. Au point que un homme de science l’a appelé « prodigieux ».

«Le Treizième Apôtre» – TV SORRISI E CANZONI

TV Sorrisi e CanzoniSur la première publication du 2012, l’hebdomadaire «TV Sorrisi e Canzoni» a consacré la histoire de couverture à la fiction TV «Le Treizième Apôtre» avec Claudia Pandolfi et Claudio Gioè.
Dans l’interview à la protagoniste Claudia Pandolfi, on dévoile une arrière-scène inédite : les histoires racontées dans la fiction sont en syntonie avec l’Église de Swami Roberto, ouverte aux concepts de réincarnation et karma.

La couverture du n. 4/2012 de TV Sorrisi e CanzoniDans l’interview de TV Sorrisi e Canzoni à Mgr. Vincenzo Paglia sur la fiction «Le Treizième Apôtre» on parle encore de Anima Universale :
Monseigneur, quoi pensez vous par rapport à la multiplication des croyances, des mysticismes et des mouvements spirituels consacrés à la Madone, comme «Anima Universale», animés par des prières joyeuses ?
«Ce fait montre la nécessité d’aller au-delà de la banalité qui est en train de nous emporter. Cet appel à la Madone traverse beaucoup de peuples. Devant à une société cruelle émerge le besoin d’une mère. C’est belle la prière de Jésus dans la Dernière Cène : que tous soient une seule chose ! Il n’y a qu’un Père, qui protège sa famille, celle de tous les peuples de la terre. Voilà le rêve dont nous avons besoin aujourd’hui, dans un monde globalisé.»

LIBERO – l’important quotidien italien dirigé par Vittorio Feltri

Un Dieu personnel et la fraternité, le culte de l’Anima Universale
Œcuménisme et valeurs positifs

» Lis l’article du dott.Steno Sari sur LIBERO du 25/2/2006

LEINÌ INCONTRA

«Quand solidarité et envie de faire n’ont pas de frontières»: ainsi on titre un des trois articles dans lesquels Luigi Benedetto, un journaliste qui vit à Leinì et donc a pu suivre le croissance d’Anima Universale depuis les premières lueurs du jour («Pendant les années, une poigne de personnes vues avec suspect, est devenu une réalité importante, de laquelle, que cela te plaise ou non, on ne peut pas tenir compte»), raconte les finalités, les œuvres de solidarité «un peu partout» et les modalités de soutien de notre Église.
Pour lire la page complète est possible décharger le file :

Leinì Rencontre – Avril/Mai 2007 – pag. 2
(En format PDF – 296Kb)

Pour visualiser l’article est nécessaire le programme gratuit “Adobe Reader”, qu’on peut Décharger gratuitement sur le site www.adobe.com

JOACHIM BOUFLET

Joachim Bouflet, historien, se consacre à la recherche et à l'étude des différentes mentalités religieuses. Conseiller auprès de certains postulateurs de la Congrégation pour la cause des saints, il est l'auteur d’œuvres sur les différentes figures spirituelles et sur la phénoménologie mystique. En maintes occasions il a écrit à propos de Swami Roberto, qu'il n'a jamais connu personnellement.

«… Sujet à de multiples phénomènes extraordinaires à partir de 1979 et, au dire de ses disciples, bénéficiant d'un charisme de guérison peu commun, le garçon à l'âge de 16 ans apparaît rapidement comme un nouveau Padre Pio. Les garanties données par le docteur Pietro Zeglio, de l’Université de Turin – qui exclut toute fraude par rapport aux stigmates de l'adolescent –, et par divers mouvements charismatiques lui valent, malgré les rappels de l'autorité ecclésiastique, un succès étendu auprès des fidèles. Il s'attribue très vite une mission sacerdotale, en mettant en avant les dons spirituels particuliers qu'il a reçus. Après avoir fondé l'association « Cristo nell’uomo » (Christ dans l'homme) en 1984, Roberto Casarin se sépare définitivement de l'Église catholique cinq ans après, et institue la « Chiesa della Nuova Gerusalemme » (Église de la Nouvelle Jérusalem), devenue ensuite Chiesa dell’Anima Universale (Église de l'Âme Universelle), dont il est le Swami (« maître ») thaumaturge, et qui compte des milliers de fidèles certains de trouver cet accueil et cette écoute par ailleurs difficile à expérimenter avec le clergé catholique. …»

—Bouflet, Joachim – Miracoli dall’Antico Testamento a oggi (Miracles de l'Ancien Testament à aujourd'hui), Bompiani, Milano (2009), pag. 197-198

«… Né à Turin en 1963, Casarin a présenté dès l’adolescence d’étranges manifestations tels les stigmates, la bilocation, la lévitation. Il a été suivi et contrôlé à partir de 1979 par le docteur Pietro Zeglio, de l’Université de Turin, qui s’est porté garant de l’authenticité des phénomènes dont il était témoin, ainsi que diverses personnes (56). Le nouveau Padre Pio - comme l’appelaient visiteurs et pèlerins - bénéficia durant plusieurs années d’une flatteuse réputation de voyant et thaumaturge, mais l’autorité ecclésiastique n’en observa pas moins une grande réserve à son encontre, interdisant notamment la tenue des groupes de prière que le jeune homme animait chaque samedi en présence de centaines de fidèles. Les faits semblent avoir eu quelque consistance, les réunions de prière se déroulaient dans une atmosphère de simplicité et de recueillement assez rare en pareilles circonstances pour mériter d’être soulignée, mais le visionnaire s’écarta insensiblement de l’Église, jusqu’à la rupture définitive…

56 - Je dois plusieurs informations de première main sur ce cas à l’obligeance de Johanna MERK, de Steinach (Allemagne), observatrice impartiale de nombreux faits relatifs à Roberto Casarin.»

—Bouflet, Joachim – Encyclopédie des phénomènes extraordinaires dans la vie mystique - Tome 1, Le jardin des Livres, Paris (2002), pag. 34-35

La Tribuna di Treviso

La Tribuna di Treviso del 24/11/2012Riese Pio X (TV), 24 novembre 2012
«Anima Universale», le siège devient lieu de culte

La Tribuna di Treviso, Il Gazzettino et Antennatre Nordest

Riese Pio X (TV), articles et Journal Télévisé du 13 et 15 août 2011
» Deux ans après la tornade à Vallà: Anima Universale porte un toast avec la famille Bandiera et la municipalité

IL CANAVESE

De l’hebdomadaire IL CANAVESE

Anima Universale en Afrique
Le puits et une école réalisés en Tanzanie

Article de Il Canavese

LA STAMPA

Une femme de Savona, déclarée perdue par les médecins, sauvée par Swami Roberto
«Ainsi un garçon m’a guérie, il était lointain 150 km d’ici»
La Stampa de jeudi 10 décembre 1981

Article de La Stampa

NATUZZA EN BILOCAZIONE CHEZ SWAMI ROBERTO

Natuzza di Paravati Vol. 2°Prof. Valerio Marinelli – Natuzza di Paravati, 2° vol., Mapograf, Vibo Valentia (1985) – pagg. 191, 192, 193 e 194.

Dans ce livre du Prof. Valerio Marinelli, (Professeur de Physique technique à l’Université de Cosenza et historique des faits de Natuzza Evolo de Paravati), apparaît un témoignage de bilocation intéressant et détaillé, qui concerne Natuzza Evolo et Roberto Casarin (Swami Roberto).

Swami RobertoMadame Maria Teresa Saraceno raconte que le 26 mai 1982 Natuzza Evolo en bilocation se retint à coté d’elle pour une heure et un quart dans la petite église de Sassi (Turin), pendant le récit du S.Rosaire guidé par Roberto Casarin, à cette époque là âgé de dix-neuf ans. Natuzza parla entièrement à madame Saraceno des phénomènes surnaturels de Roberto et à la question : « Connaissez-vous bien Roberto ? », Natuzza répondit : « Oui, j’ai mis les doigt dans ses stigmates ».

Photo témoignage NatuzzaLe témoignage parle soigneusement de beaucoup d’autres faits surprenants. Il faut noter qu’en cette bilocation Natuzza a pu même passer des objets à madame Saraceno, qui raconte :
«[Natuzza] ouvrit un sac noir, il me semble, qu’elle avait avec elle et elle me montra une photo de Roberto avec la croix sur le front et une autre photo [ici à gauche] dans laquelle on voit Jésus au table de la dernière Cène. « Celui-ci est Roberto », elle me dit. « Mais il est venu le Visage Saint ».« Faites-vous donner cette photo par Roberto” ».

Le témoignage termine avec madame Saraceno qui, le 21 juin 1982, alla à trouver Natuzza à Paravati qui lui dit : « Vous m’avez vu. Oui, c’était moi et j’ai été avec toi pendant une heure et un quart. »

Un grand extrait du même témoignage a été publié par le jésuite p. Giovanni Martinetti dans son livre Les épreuves de l’au-delà, Rizzoli, Milano (1990) – pagg. 174, 175, 176.

Natuzza Evolo – MondadoriLuciano Regolo – Natuzza Evolo il miracolo di una vita, Mondadori, Milano (2010) – pag. 231.

Aussi le journaliste Dott. Luciano Regolo, dans le chapitre consacré aux bilocations de Natuzza Evolo, parle de l’extraordinaire témoignage déjà publié dans le livre Natuzza di Paravati – Volume Secondo del Prof. Valerio Marinelli.

DIMENSIONI NUOVE On Line

Dans la version en ligne de l’hebdomadaire mensuel pour les jeunes DIMENSIONI NUOVE, édité par ElleDiCi, le Prêtre Salésien Père Teresio Bosco (très connu pour être le biographe de Don Bosco) a dédié un article à la missionnaire Salésienne sœur Nancy Pereira.
L’article est paru dans le numéro sorti en février 2003. Nous citons intégralement le paragraphe qui nous concerne :

UN SLUM POUR SISTER NANCY de Teresio Bosco

L’activité incessante d’une sœur indienne parmi les baraques de Madras et de Bangalore

...

Adoptions à distance

Pendant les deux premières années, Nancy et ses sœurs misent sur l’école pour les enfants et les adoptions à distance. Elles doivent donner aux familles la possibilité non seulement d’acheter livres et cahiers pour les petits écoliers, mais de les soigner dans les antennes médicales, et de les nourrir sans exiger qu’ils passent du temps à fouiller dans les collines de poubelles de la ville à la recherche de choses utilisables. Avec une publicité discrète mais minutieuse de Ulsoore, faite spécialement en Italie par les «Filles de Maria Ausiliatrice» - dont Nancy fait partie - les adoptions (155 € annuellement) commencent à arriver. Par petits paquets (et ce sont les plus nombreux) mais aussi en groupe par quelques associations humanitaires: le mouvement Anima Universale souscrit à 185 adoptions, la Fondation Marisa Bellisario à 400. « Aujourd’hui - écrit Giusy Pedà – les enfants adoptés à distance sont plus que 7.000. L’argent qui quelquefois dépasse les 155 € annuels (ici les prix sont très inférieurs, mais les frais des familles sont très réduits) est utilisé pour les urgences sanitaires des enfants qui n’ont pas encore été adoptés. »

Teresio Bosco

NOTICUM – Publication mensuelle de la Fondation CUM

La Fondation CUM, Centre Unitaire Missionnaire dirigé par Don Giuseppe Pellegrini, est un important organisme de la Conférence Épiscopale Italienne qui s’occupe de la formation des missionnaires italiens. Le Président de la Fondation est Mgr. Giuseppe Andreozzi, directeur du Bureau National pour la coopération missionnaire parmi les églises de la CEI.
Dans le numéro de mars 2006 de NOTICUM, le prestigieux périodique de la Fondation CUM, dirigé par Don Crescenzio Moretti, on a publié l’article suivant, qui nous concerne :

"Women In Development" il Pakistan pour les femmes

Un projet de formation contre la pauvreté
De Cinzia Inguanta

650 jeunes femmes, musulmanes et catholiques, résidant dans la province de Faisalabad, ville du Pakistan nord-oriental, ont étés les bénéficiaires du projet de formation organisé par WID (Women In Development) en collaboration avec VIDES International (Volontariat International Femme Éducation Développement), dirigé par Sœur MariaGrazia Caputo, Salésienne et financé par le mouvement Anima Universale. Les principales (mais non les seules) causes de pauvreté et de sous-développement, pour les femmes des zones rurales autour de Faisalabad, sont l’analphabétisme et les conditions précaires de santé. Le WID, une association féminine qui agit pour l’éducation et la formation des femmes pauvres et désavantagées du Pakistan, a comme objectif général de commencer un développement rural durable, en valorisant le rôle dévolu aux femmes dans la société pakistanaise et en améliorant les conditions économiques, sociales et sanitaires. Les femmes ont adhéré avec enthousiasme au projet de formation et de réinsertion sociale qui leur est destiné, étant elles mêmes désireuses de s’instruire, pour se soustraire à la totale dépendance des hommes de leurs familles. Le projet leur a fourni une instruction scolaire de base, une formation professionnelle en matière de couture et de bonneterie et une première alphabétisation informatique, mais également médicale et un support sanitaire. La conséquence la plus importante du travail accompli a été le développement de la capacité de s’autogérer et de planifier ses propres activités de façon autonome, ce qui a favorisé l’intégration des femmes dans le contexte de travail local. En effet, le WID les a intéressées directement a l’individuation des problèmes et à la recherche de solutions possibles, pour leur donner la possibilité de prendre conscience de leur propre valeur et de leurs propres potentialités, comme conditions indispensables pour leur rachat social. La liberté de l’ignorance est le premier pas vers le rachat de l’oppression et de la pauvreté, mais aussi vers la liberté de jugement, de choix, de réflexion: ce sont toutes des richesses irremplaçables.

6/3/2006

De la revue IL CAMMINO

N. 140 : SPECIALE 27 SETTEMBRE

Tiré de l’éditorial de Don Pierino Gelmini (pagg. 2-3):
Vous êtes un miracle, un miracle de foi !

Il Cammino – n. 140«…Je regrette pour Mons. Gualdrini qui aujourd’hui est ici avec nous, mais je dois dire qu’«un vilain tour » m’a été fait par des sœurs. Nous avons payé un milliard de Lire italiennes pour restructurer un château qu’on nous avait donné avec un commodat de dix ans renouvelable et au contraire, à l’échéance de dix ans, elles ont dit qu’il leur était nécessaire, pour leurs œuvres de bien. Mais mes œuvres, quoi sont-elles? Ne sont pas-t-elles des œuvres de mal ? Sinon que, grâce à Pippo Franco qui s’est mis en contact avec Anima Universale qui est représenté ici par son Fondateur, a reçu en cadeau une ville à Bene Vagienna et pas seulement, Anima Universale m’a payé aussi le transfert de la propriété chez le Notaire. Alors on doit dire que le bon Dieu a donné une gifle à ces « bonnes sœurs ». Ceci est ce que nous recevons souvent justement par ceux dans lesquels on met plus de confiance…»

À page 31, à coté de la photo avec Don Enzo et notre fondateur Roberto Casarin, on lit la motivation du prix accordé par Don Pierino Gelmini à Roberto, à Mulino Silla le 27 septembre 2007.

Il Cammino – n. 140 page 31

Études académiques et scientifiques sur Anima Universale

Une visite à Anima Universale

Leinì (Turin - Italie), 12 Septembre 2010

Article de la dott.ssa Raffaella Di Marzio, Psychologue clinique et de communauté et membre du Conseil Directif de la Société Italienne de Psychologie de la Religion (SIPR).
» Tu peux lire l’article sur le portail SRS.

Université des études de Padova

Faculté de Science Politiques. Année Académique 2007/2008

Mémoire de Maîtrise en Sciences Sociologiques de la dott.ssa Monica Dalla Stella – Intervenant : Ch.mo Prof. Enzo Pace. Titre de la mémoire : « Entre religion et spiritualité. Le mouvement Anima Universale de Roberto Casarin”.

Enciclopedia Le Religioni in Italia – CESNUR

2006 Editrice ELLEDICI – Leumann (Torino)

Encyclopédie rédigé par le prof. Massimo Introvigne ( Directeur du CESNUR) et par PierLuigi Zoccatelli (Vice-directeur du CESNUR).
» Tu peux lire le chapitre sur Anima Universale sur le site du CESNUR.

Michigan State University

Kellogg Center, East Lansing MI USA, 6 juin 2004.

Le prof. Massimo Introvigne (Directeur du CESNUR) a présenté une relation sur Anima Universale dans l’enceinte d’un congres.
» Tu peux lire la relation sur le site du CESNUR (en anglais).

Encyclopédie Religions of the World – Melton, J.Gordon & Baumann, Martin

2001 ABC-CLIO Inc. – Santa Barbara, California, USA

Cette prestigieuse Encyclopédie américaine en 4 volumes sur les religions dans le monde consacre un chapitre à Anima Universale.

XIV assemblée internationale du CESNUR

Riga, Lettonia, 31 août 2000

Le dott. Pier Luigi Zoccatelli (Vice-directeur du CESNUR) a présenté une relation sur Anima Universale illustrée avec plus de 50 diapositives.
» Tu peux lire la relation sur le site du CESNUR (en anglais).

Présentation du livre L’Église Anima Universale de Roberto Casarin
écrit par Mme le Dott.Verónica Roldán de l’Université Roma Tre

Centre de Congrès Torino Incontra - sala Cavour, Torino, le 4 Mai 2000.

Le livre est publié par ElleDici et appartient à la collection Religions et Mouvements dirigée par le prof. Massimo Introvigne (Directeur du CESNUR).
Parmi les orateurs, le prof. Fortunato Mallimaci (Doyen de la Faculté des Sciences Sociales à l’Université de Buenos Aires) et Marco Columbro et la Conseillère regionale Caterina Ferrero.

Sur la photo, de gauche à droite : Marco Columbro, Mme le prof. Verónica Roldán, il prof. Massimo Introvigne, le dott.  PierLuigi Zoccatelli (Vice-directeur du Cesnur) et le prof. Fortunato Mallimaci.

XII assemblée internationale du CESNUR

Torino, 10 septembre 1998

Madame la prof. Verónica Roldán de l’Université de Buenos Aires a présenté une relation sur Anima Universale.

Bibliographie sur Anima Universale et le Fondateur

Associazione Noi e il Cancro Volontà di vivere ONLUS – Dalla sofferenza alla rinascita, Edito in proprio con il contributo del Comune di Padova, Padova (2004) • Vda – Opération Vortex, Société des Ecrivains, Paris (2010) • Bouflet, Joachim – Il mistero delle Stigmate, Ed. San Paolo S.r.l., Milano (1997) • Roccia, Prof. Luciano – Ci ho messo una vita ad avere vent’anni, Fògola Editore in Torino (2011) • Finocchiaro, Joséphine – La Rèvèlation, A.L.T.E.S.S., Paris (2011) • CESNUR (Centro Studi sulle Nuove Religioni diretto dal prof. Massimo Introvigne) – Enciclopedia delle Religioni in Italia, ElleDiCi, Torino (2001) • Craveri, Marcello – L’Eresia, Arnoldo Mondadori Editore S.p.A., Milano (1996) • Di Bartolo, Marisa – Mistici e Maghi... a Torino, M.S./Litografia S.r.l., Torino (1984) • Introvigne, Massimo – in Terziario esoterico a Torino, a cura di Luigi Berzano, Il Segnalibro, Torino (1995) • Introvigne, Massimo – Il Sacro Postmoderno, Ed. Gribaudi, Milano (1996) • Marinelli, Valerio – Natuzza di Paravati 2° volume, Mapograf, Vibo Valentia (1985) • Luciano Regolo – Natuzza Evolo il miracolo di una vita, Mondadori, Milano (2010) • Martinetti, Giovanni – Le prove dell’aldilà, Rizzoli, Milano (1990) • Medail, Giorgio – Italia Misteriosa, Ed. Albero, Milano (1987) (Un’intervista della giornalista televisiva Anna Praderio al nostro fondatore, per la trasmissione di Canale 5 "Italia Misteriosa") • Verónica Roldán – Capitolo su Anima Universale in Forme del pluralismo religioso, a cura di L. Berzano, Il Segnalibro, Torino (1998) • Verónica Roldán – La Chiesa Anima Universale di Roberto Casarin, ElleDiCi, Torino (2000), collana Religioni e Movimenti diretta da Massimo Introvigne • Turi, Anna Maria – Stigmate e stigmatizzati, Edizioni Mediterranee (1990).

‹ FAQ (Questions fréquentes)