10.000 personnes à Carice, Haïti, ont maintenant l'eau potable

Leini (Turin - Italie), 11 septembre 2018

C'est aujourd’hui l’anniversaire, que jamais nous n’aurions voulu qu’il existe, d’une tragédie qui restera tristement gravée dans l’histoire : le dramatique attentat des Tours jumelles en 2001.

L’Église Anima Universale désire « mettre » en ce jour plein de douleur une goutte de joie et d’espérance qui vient juste de se réaliser pour les plus pauvres d'Haïti.

Malheureusement 70% de la population d'Haïti n’a pas accès à l’eau potable. Par conséquent, les maladies transmises par l’eau, comme la typhoïde, le choléra et les infections intestinales, sont la cause de plus de la moitié des décès annuels et du taux élevé de mortalité infantile.

La belle nouvelle c'est que, grâce à l’Église Anima Universale, a été construit un système d'épuration de l’eau, dont bénéficieront environ 10.000 habitants de Carice, un village très pauvre, perdu dans les montagnes du nord-ouest d'Haïti.

Cela a été rendu possible grâce aussi à la très chère Sœur salésienne Annecie Audate FMA, Directrice Générale du VIDES International. Cette merveilleuse sœur, avec beaucoup d’amour envers ces personnes, parmi lesquelles de nombreux enfants en très grave difficulté par manque d’eau potable, nous avait présenté la demande du missionnaire montfortain, le Père Rebert Beldorin s.m.m., qui œuvre à Carice.
Le missionnaire avait préparé un projet pour la réalisation d’un système de filtrage de l’eau à osmose inverse, comprenant un système d'alimentation électrique avec panneaux solaires et des locaux en dur, pour le filtrage et la distribution de l’eau.

Notre Église a financé intégralement ce projet par une donation de 9.002 € que nous avons fait parvenir directement au missionnaire par virement bancaire international.

Sœur Annecie nous a fait parvenir, ces jours-ci, la documentation sur les dépenses effectuées ainsi que quelques photos du système, déjà en fonctionnement, qui lui ont été envoyées par le Père Rebert, avec les remerciements pour nous.

Le local où les personnes peuvent maintenant se rendre pour prendre la précieuse et vitale eau potable, a été nommé par le Père Rebert Eaudate Anima, unissant le mot Eau au nom Audate de Sœur Annecie, qui est originaire d'Haïti, et le mot Anima d'Anima Universale.

Que Dieu bénisse ceux qui soutiennent l’Église Anima Universale par leurs libres offrandes, en nous aidant à exister et, quand cela est possible, à faire aussi des œuvres de bien comme celle-ci, en faveur des plus oubliés.

Eaudate Anima

Eaudate Anima

Eaudate Anima

Eaudate Anima

Eaudate Anima

Eaudate Anima